Supméca, premier du challenge Normandie Aéroespace salon du Bourget

Supméca, premier du challenge Normandie Aéroespace

Retour en images sur la victoire des étudiants de Supméca à la finale du challenge Normandie Aéroespace 2017 (NAE) au salon du Bourget. Deux équipes d’étudiants ont présenté les résultats de leurs travaux réalisés dans le cadre de leurs projets de 2e et 3e année au Paris Air Lab du Salon du Bourget le samedi 24 juin. Il s’agissait pour les 16 équipes participantes issues de 11 établissements d’enseignement supérieur différents (universités, IUT, écoles d’ingénieurs) de travailler sur un aspect de la conception de l‘aéronef Minibee développé par la société Technoplane.

Une équipe d’étudiants de Supméca a travaillé sur l’étude de la motorisation du Mini Bee. L’autre, l’équipe gagnante, a travaillé sur la conception et la modélisation de la structure de l’aéronef. Le Jury, composé d’industriels et de membres de Normandie Aéroespace a remarqué des étudiants engagés qui n’ont pas hésité à prendre directement contact avec les industriels pour présenter un projet abouti.

Les étudiants de Supméca ont réalisé leurs travaux dans le cadre des projets Bureau d’études de deuxième année et des projets de synthèse de dernière année. Ils avaient comme spécificité de s’inscrire dans le cadre de PLACIS (une plateforme collaborative internationale développée par Supméca) et d’inclure des étudiantes en mobilité internationale venant d’Argentine et d’Italie (Facultad de Ingeniera de la Universidad de Buenos Aires, Politecnico di Torino).

Bravo à Amira, Carole, Guillaume, Mohamed, Philippe, Pierrick et plus particulièrement à Catalina, Francesca et Gaétan pour leur présentation gagnante ainsi qu’à Pierre Vinter, enseignant et l’équipe PLACIS pour le suivi et l’encadrement.

Témoignage de Gaétan:

« Ce projet était une bonne synthèse de mes années à Supméca. On a pu balayer assez largement tout ce qu'on a vu : mécanique, aérodynamique, matériaux, conception sur ordinateur, simulations, gestion de projet, travail en équipe, rendus... On a pu aussi pousser un peu plus loin que ce qu'on fait habituellement avec des simulations de crash et de l'optimisation "topologique" de nos éléments de structure. »