Menu
fr / eng

Des étudiants Supméca en impesanteur grâce au CNES !

06 02 18
Logo Water space suit : un cosmonaute en blanc sur fond bleu, les bras ouverts, à côté d'une photo d'avion piquant vers le haut

Bonne nouvelle pour un groupe d’étudiants de Supméca qui vient d’apprendre la sélection de son projet pour la campagne annuelle du CNES de vol en avion Zéro-G.

Chaque année, le CNES propose à des étudiants de concevoir et de réaliser des expériences qui pourront être mises en œuvre dans des conditions proches de l’impesanteur, à bord de l’Airbus A310-0G. Cet avion est aménagé en véritable laboratoire et permet, grâce à des manœuvres de vols paraboliques, de produire de courtes périodes d’impesanteur. 3 équipes maximum sont sélectionnées et Supméca est fière de supporter l’une d’entre elle cette année !

L’équipe, composée de cinq passionnés d’aérospatial étudiants à Supméca et à l’ISAE-Supaéro, propose de concevoir un système de circulation d’eau intégré à une combinaison spatiale étanche pour faciliter l’hygiène et le confort de l’astronaute. Leur projet, nommé « Water Space Suit », a comme ambition d’améliorer les conditions de vie des astronautes des futurs vols spatiaux habités. En attendant le vol qui se déroulera au mois d’octobre, ils vont devoir mettre au point l’expérience qui sera testée pendant le vol parabolique. Ils prévoient de travailler sur des échantillons de combinaisons afin de comprendre comment le flux d’eau va réagir en microgravité et essayer de définir la meilleure solution en termes de texture et de matériaux. Si l’expérience est fructueuse, ils rêveraient de pouvoir appliquer leur solution au design d’une combinaison complète et voir cette combinaison voler un jour dans l’espace.

Image détaillant le dispositif de l'expérience sur le Water Spacesuit : entrelacs de tuyaux et de réservoirs en CAO

 

Avant cela, ils ont rendez-vous le 9 février à Mérignac avec les équipes de Novespace qui gèrent l’avion Airbus A310 Zero-G du CNES. Ils rencontreront leur tuteur du CNES qui les accompagnera ainsi que les deux autres équipes d’étudiants qui ont été retenues. Ils sont également accompagnés et conseillés par Christer Fuglesang, enseignant et directeur du Centre Spatial de KTH et par ailleurs astronaute. Le projet est soutenu par Supméca et KTH Institute of Technology de Stockholm.

 

À l’image de notre école, l’équipe regroupe quatre étudiants de Supméca aux profils et aux parcours divers et internationaux,  tous membres de l’association Supméc’aéro. Ils sont accompagnés par un étudiant d’ISAE-Supaéro.

Logo Water spacesuit : cercle bleu avec astonaute les bras ouvert dedans

Composition de l’équipe :

  • Sébastien Ruhlmann, à l’initiative du projet suit un Master en ingénierie spatiale en double diplôme avec KTH à Stockholm
  • Léa Weinum, en deuxième année, termine actuellement un stage aux Pays-Bas sur une thématique matériau
  • Cindy Angama, également en deuxième année, est en stage au japon et travaille sur les impacteurs d’astéroïdes
  • Stéphane Moret suit un master en mécanique aérospatiale à Centrale Paris en parallèle de sa troisième année à Supméca
  • l’équipe compte également Jonathan Serrand, étudiant d’ISAE-Supaéro, lui aussi en double diplôme à KTH en ingénierie spatiale.

 

Félicitations à eux pour cette sélection, nous leur souhaitons de prendre beaucoup de plaisir dans la préparation de ce vol Zero-G. Nous vous tiendrons informé de l’avancée de leur projet.

 

Site du CNES qui présente le projet parabole étudiants