Menu
fr / eng

Un été avec nos étudiants – Arthur GARNIER

07 08 20

Pour découvrir Supméca, durant tout l’été nous vous proposons de faire connaissance avec nos étudiants.

Aujourd’hui Arthur, étudiant de la promotion 2021 : « Mon métier d’ingénieur idéal est celui en accord avec mes valeurs morales et me permettant de travailler sur des projets plaisants. »

 

Qu’est-ce qui t’a motivé à venir à Supméca ?

Plus jeune je voulais devenir inventeur, créer, construire des choses. Seulement il n’existe pas de formation spécialisée. Je suis depuis toujours très curieux et attiré par les mécanismes, le fonctionnement des objets et la création de ceux-ci. J’ai choisi Supméca, car c’est une école qui forme spécifiquement des ingénieurs en conception que ce soit en matériaux ou en CAO (Conception Assistée par Ordinateur). La formation de Supméca permet de se former aux métiers du bureau d’études et donc du processus de création et de conception des objets.

 

Peux-tu donner des éléments de ton cursus de formation ou de tes choix à venir (stages, mobilité, parcours…) ?

En deuxième année j’ai réalisé mon stage dans le domaine des énergies renouvelables en travaillant en Allemagne sur des éoliennes flottantes dans le cadre d’un projet de recherche. J’ai choisi de me spécialiser en 3e année en suivant le parcours SCM (Simulation et Conception en Mécanique) de l’école afin de me spécialiser dans la création des pièces. J’envisage de réaliser mon stage de 3e année dans la conception soit des énergies renouvelables soit dans le domaine naval.

 

Quel serait ton métier d’ingénieur idéal ?

Mon métier d’ingénieur idéal est celui en accord avec mes valeurs morales et me permettant de travailler sur des projets plaisants. Je voudrais contribuer aux bureaux d’études travaillant sur la conception de voiliers, potentiellement de voiliers de commerce afin de réduire l’empreinte carbone pour des produits non périssables. Ou bien participer à la conception des systèmes de production d’énergie renouvelable de demain.

 

Quand tu ne fais pas de la méca, tu fais quoi ?

Quand je ne fais pas de la méca à l’école, je fais du sport, notamment de l’escalade, ou bien je m’investis dans les clubs de l’école comme le soutien scolaire ou l’association Ecostudent. Je profite aussi de la proximité de Paris pour aller refaire les musées que j’ai visités étant petit.

 

Lien vers « un été avec nos étudiants »