Menu
fr / eng

Ingénieur Supméca troisième année

Organisation de l’année universitaire

La 3e année du cycle ingénieur Supméca se découpe en deux semestres : un semestre dédié au stage et un semestre dédié aux études. Elle est également rythmée par un Projet de synthèse.

 

En troisième année, l’enseignement général est complété par un système de parcours

En 3e année du cycle ingénieur, Supméca propose de faire le choix d’une orientation thématique et d’un profil métier par le biais d’un parcours aux finalités clairement identifiées. Les parcours sont construits en fin de 2e année pour permettre une meilleure adéquation du cursus de l’étudiant avec son projet d’avenir.

 

3e année du cycle ingénieur : enseignement général

  • Sciences de l’entreprise et management,
    Contrôle de gestion industrielle : jeu d’entreprise (60 heures)
  • Langue vivante anglais (36 heures)

Les enseignements du semestre S9

 

Les modules des parcours

En 3e année, Supméca propose différents parcours permettant d’élargir les compétences de l’ingénieur dans des domaines couvrant tout le spectre de l’ingénierie des systèmes, des matériaux aux systèmes industriels. Chacun des 4 parcours représente 650 heures de formation.

 

Parcours 1 : Matériaux, procédés et simulation

Choisir les matériaux répondant à un cahier des charges, en tenant compte de leur mode de fabrication et de l’environnement socio-économique. Aspects technologiques, physiques, numériques des matériaux, de leurs propriétés, de leurs comportements et de leurs procédés de fabrication, intégration dans l’unité de production.

  • Débouchés : conception, recherche & développement, méthodes, production de produits et de composants.
  • Secteurs : aéronautique, énergie, transports, études et conseil.

Voir la liste des modules du parcours MPS

 

Parcours 2 : Simulation en conception mécanique

Concevoir, modéliser, simuler et optimiser un système mécanique en interactions avec son environnement mais aussi mettre en œuvre des méthodes expérimentales pour valider cette démarche globale. Les thématiques de ce parcours sont larges et couvrent le dimensionnement de composants, la dynamique des structures, la propagation des ondes, la simulation et la modélisation numérique… et adresse les verrous actuels de

ces disciplines comme la réduction des vibrations et des nuisances sonores, les comportements non linéaires des structures, la réduction de modèles numériques, la prise en compte de matériaux composites, intelligents ou fonctionnalisés.

  • Débouchés : recherche & développement ou bureau d’études.
  • Secteurs : aéronautique, automobile, ferroviaire, énergie, espace…

Voir la liste des modules du parcours SCM

 

Parcours 3 : Mécatronique, systèmes complexes

Dans une optique de conception optimale et agile, les systèmes mécatroniques et complexes seront étudiés et conçus par une approche d’ingénierie système. Leur validation, vérification et sûreté de fonctionnement seront obtenues par optimisation multiphysique dans un cadre d’acquisition et de réutilisation de connaissances en ingénierie collaborative pour garantir leur robustesse. Les cas d’application porteront sur des réseaux automobiles CAN, des systèmes automatisés et robotisés (télescope, Segway…), l’EMA aéronautique, l’impression 3D de composants mécatronisés connectés et les systèmes cyber-physiques de productions.

Débouchés : tout secteur d’activité nécessitant des compétences en mécatronique, de la cosmétique au spatial, en R&D ou études.

Voir la liste des modules du parcours MSC

 

Parcours 4 : Systèmes de production et logistique

Concevoir, organiser, piloter et optimiser un système de production et sa logistique. À travers des études de cas, mises en situation, jeux d’entreprise, sont abordés les principaux concepts, méthodes, outils et techniques de la chaîne logistique : recherche opérationnelle, optimisation, planification, systèmes d’information (en particulier SAP), achats stratégiques, lean manufacturing et lean development, qualité, 6 Sigma, gestion de projets avancés.

Débouchés : les ingénieurs issus de ce parcours pourront prendre des responsabilités dans l’entreprise en respectant les principes de durabilité et en mettant leurs compétences au service de la performance, de la qualité et de la sécurité. Leur expertise s’exerce sur les installations, les produits, les relations et informations mises en jeu, l’organisation et l’environnement de l’entreprise.

Voir la liste des modules du parcours SPL

 

Le projet de synthèse

Le projet de synthèse, réalisé avant le départ en stage d’ingénieur, a pour but de mettre en application les connaissances et les savoir-faire acquis dans le cadre des enseignements de parcours.

 

Le stage ingénieur, premiers pas vers le métier d’ingénieur

D’une durée minimum de 6 mois, le stage ingénieur est une véritable insertion professionnelle. L’élève ingénieur met en pratique dans un contexte industriel les connaissances acquises au cours des trois années d’études. Il permet à l’étudiant d’être le plus opérationnel possible.